Les bonnes pratiques de la découvrabilité des contenus culturels : 2 outils d’analyse

Le 22 septembre 2021, j’ai réalisé une première conférence sur la découvrabilité et les bonnes pratiques du Web dans le cadre des Rendez-vous culturels numériques Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine. J’explique ma démarche dans le billet Comment pouvez-vous faire travailler Google pour vous?

La conférence abordait les concepts suivants :

  • Les définitions et les divers concepts : la donnée, la métadonnée, la donnée structurée et la découvrabilité;
  • La structuration des métadonnées sur votre site Web;
  • La compréhension des graphes de connaissances (Google et Wikimédia);
  • Les bonnes pratiques du Web et de la découvrabilité.

Vous pouvez avoir accès à la présentation à la fin du présent billet.

Inspirée des 4 piliers de la découvrabilité développés par LaCogency sous licence CC BY-NC-SA, je partage à mon tour, sous cette même licence, ma démarche d’analyse en deux étapes. Les participants ont eu l’occasion de la mettre en œuvre lors de l’atelier pratique qui a suivi la conférence. 

Lors de la première étape, les participants ont été amenés à observer leur présence sur le Web, dans les moteurs de recherche et dans l’univers Wikimédia en utilisant différents outils d’analyse. Cette étape d’observation est nécessaire pour effectuer un diagnostic de découvrabilité. 

Comme mentionné dans mon billet précédent, j’ai entamé en 2019 une série de mandats d’évaluation de maturité numérique et de stratégies numériques pour plusieurs théâtres. À travers les diagnostics et les plans de communication de mes clients-partenaires, j’ai commencé à inclure une analyse de la découvrabilité. L’outil utilisé pour la deuxième étape était donc un exemple de plan de découvrabilité. 

Enfin, je vous transmets la présentation de la conférence ici.

Post by chenierannie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *