Option nationale, une vision des arts à définir.

Cette série de billets souhaite informer la communauté artistique et culturelle des enjeux qui la concernent au moment de la campagne électorale 2012. Elle représente un point de vue basé sur une expérience de gestion des arts et se veut non partisane.

C’est en août 2011 que Jean-Martin Aussant confirme son intention de créer un nouveau parti souverainiste. Un an seulement pour se faire une tête en matière de développement culturel et artistique ; tout un défi !

Option nationale propose dans sa plateforme onze mesures « Pour une langue et une culture nationale ».   Très centrée sur la langue et l’éducation, trois d’entre elles concernent plus spécifiquement le secteur des arts et de la culture. On y promet qu’un gouvernement d’Option nationale :

« 5.9 Mettra en place des mesures fiscales incitatives visant à développer l’offre culturelle québécoise par l’acquisition d’œuvres, par l’aide à la production et à la diffusion d’événements ainsi que par l’aide à l’exportation de produits culturels québécois;

5.10 Débloquera des budgets supplémentaires afin d’initier davantage les élèves du primaire et du secondaire à la scène culturelle québécoise (visites annuelles de musées, fréquentation et création de spectacles);

5.11 Assurera la pérennité des institutions culturelles québécoises, notamment muséales, en consolidant leur financement public. »

Notons d’abord que ces trois promesses sont similaires à ce qu’offrent les autres partis. Mais la proposition 5.9 de mettre en place des mesures fiscales incitatives pour l’acquisition d’œuvres ou le soutien à d’autres productions et à leur diffusions me semble intéressante, puisqu’elle permet la réalisation subséquente des points 5.10 et 5.11 et qu’elle touche directement les créateurs et leur public.

Le message publicitaire de monsieur Aussant pourrait à ce titre plaire à la communauté artistique et culturelle : « On veut faire en sorte que toutes les lois qui nous régissent comme citoyens soient voté ici, au Québec ». Il faut donc, Monsieur Aussant, retourner à vos devoirs pour nous parler du droit d’auteur, de radiodiffusion, de sauvegarde du patrimoine maritime ou bien d’autres champs de compétence fédérale.

[youtube=http://youtu.be/rrLofaLGXoU]

À lire également :

Les libéraux et la culture : L’art d’être évasif

Une note de passage pour la CAQ, bien que…

Annonces d’une Ministre de la culture… bonnes nouvelles ? 

Correction et revision : Marie-Josée Charest

Post by chenierannie

0 Responses to Option nationale, une vision des arts à définir.

  1. Les associations en enseignement des arts du Québec (ATEQ, AQEDÉ, FAMEQ, AQÉSAP) vous ont adressé des demandes il ya quelques semaines en ce qui a trait à l’éducation artistique au preimaire et au secondaire. Pas de réponse à ce jour.

    Daniel Charest
    président AQÉSAP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *