Le prix de la diversification du financement de nos institutions ?

À l’heure où l’aide au fonctionnement se maintient au même niveau depuis plus d’une dizaine d’années ;

À l’heure où les possibilités de reconnaissance du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine sont pratiquement inexistantes ;

À l’heure où le réseau québécois a subi plusieurs coupes dans son financement, et ce, principalement au niveau fédéral ;

À l’heure où les dépenses des institutions ne cessent d’augmenter (entretien de bâtiments, assurances, ressources humaines, etc.) ;

À l’heure où les institutions doivent faire face au développement de public en tourisme culturel, en public scolaire, ou même face au non-public ;

À l’heure où les bailleurs de fonds et le milieu sont de plus en plus exigeants en matière de diversification des sources de revenus, de médiation culturelle, de développement durable, de réseautage, etc.

Deux jours pour discourir sur « La diversification pour un financement gagnant » c’est bien peu !  C’est pourtant le défi que le Réseau muséal et patrimonial de la Gaspésie s’est lancé en organisant le 2e Forum qui a eu lieu les 10 et 11 mai 2012 à Percé. Les participants ont parcouru l’univers de la campagne de financement, des fonds de dotation, des fonds de réserve et même du programme de Mécénat Placements Culture qui offre également une boîte à outils très pertinente.

Les interventions les plus pertinentes, à mon avis, sont celles qui ont été réalisées dans le cadre du panel. Certains gestionnaires d’institutions reconnues ont présenté leurs stratégies et astuces pour un financement gagnant :

Stratégies pertinentes et louables, mais le prix à payer pour y arriver n’est pas négligeable. Il s’agit dans bien des cas d’un banc d’essai, d’un recours intensif aux précieux bénévoles et parfois d’un coup de chance dans la recherche de solutions miracles. C’est prendre de bien grands risques lorsque le revenu durement mérité permettra de défrayer une partie d’un salaire ou quelques frais fixes.  En fin du compte, ce n’est pas la solution miracle qu’il faut trouver mais bien le leader, l’influenceur, le développeur qui prendra le risque d’assumer ce changement.

Consultez également : http://rmpg.qc.ca/succes-pour-le-2e-forum-du-rmpg/

 

Utilisez ce blogue comme lieu d’échanges ou abonnez-vous à notre page Facebook ou suivez-nous sur Twitter ou Linkedin

 

Post by chenierannie

0 Responses to Le prix de la diversification du financement de nos institutions ?

  1. Pingback: Succès pour le 2e forum du RMPG | Réseau muséal et patrimonial de la Gaspésie

  2. Pingback: Bulletin no.14 Juin 2012 | Réseau muséal et patrimonial de la Gaspésie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *